Le souffle de son âme nous frôlait

Voici ce que l’on peut lire entre les lignes de son premier poème. Les paroles d’un envol, écrites pour sacraliser son baptême de l’air, accompagnent ses lecteurs à vie. Pour cette fin d’année 2016, nous avons choisi de les mettre en lumière. Nous avons donc réalisé des posters phosphorescents avec les enfants de Piquecos, un village du sud de la France. Chacun est reparti avec sa réalisation.

Pour anecdote, le témoignage d’un montalbanais de 94 ans qui m’a confié : dans les années 30, les enfants de Montauban vivaient au rythme du rugby, le dimanche à 15h dans la cuvette de Sapiac, et du passage d’un avion de l’Aéropostale qui faisait la ligne Montaudran – Paris le mercredi vers midi. Nous faisions des prières en espérant que Saintex passe au-dessus de nos têtes.